Le statut de la langue

 

Ce paramètre rend compte du degré de reconnaissance des langues par les instances politiques des pays dans lesquels elles sont parlées. Comme nous allons le voir ci-dessous il va bien au delà de la simple notion de langue officielle du pays. Notre principale source d'information est ici le site "L'aménagement linguistique dans le monde" de l'université Laval[15].

Commenèons par nous intéresser aux définitions qui y sont données :

"Le statut de "langue officielle" étant un concept plus ou moins ambigu, il faut comprendre que, dans ce site, une langue officielle est reconnue par la loi (de jure) ou dans les faits (de facto) par un état (souverain ou non souverain), sur l'ensemble du territoire ou une partie de celui-ci. Dans tous les cas, il faut que cet état dispose d'une assemblée, d'un Exécutif et d'une fonction publique, ce qui exclut les langues officielles d'un territoire autochtone ("réserve"), d'une région administrative, d'une commune ou d'une municipalité. Un état peut reconnaître deux, trois ou quatre langues officielles sur son territoire. On parle alors d'état bilingue, trilingue ou quadrilingue."

Un bon exemple de la distinction entre les statuts de facto et de jure se trouve aux Etats Unis d'Amérique où la constitution ne reconnaît aucune langue officielle, mais où le statut officiel de fait de l’anglais est incontestable.

Si le concept d'état souverain, équivalent à celui de pays, est clair, celui d'état non souverain doit être précisé. Citons ici la manière dont l'équipe de Laval le définit :

"Qu'on les appelle état (Inde ou états-Unis), province (Canada), région autonome  (Italie), communauté autonome (Espagne), collectivité territoriale ou territoire d'outremer (France),canton (Suisse), gouvernement participant (Francophonie), état libre associé (éland, Porto Rico, Guam), etc., les états non souverains disposent, à des degrés variables, de compétences législatives, exécutives et judiciaires (souvent). Ils ont généralement leur propre constitution, leur parlement et leur législation, leur administration, leurs moyens financiers, etc. Ils jouissent de tous les attributs d’un état, sans la souveraineté politique. Ils sont cependant hiérarchiquement subordonnés à un autre gouvernement "le gouvernement central", bien que, dans certains cas, les champs de juridiction soient exclusifs et s'exercent de faèon autonome, voire souveraine."

Selon cette définition l'Espagne comporte dix-sept communautés autonomes et deux cités autonomes (Ceuta et Melilla), Hong Kong et Macao sont des régions administratives spéciales de la République Populaire de Chine, l'île de Pâques est un territoire spécial du département de Valparaiso, les Iles Mariannes sont un état librement associé aux Etats Unis d'Amérique etc..

Nous adopterons donc cette définition mais distinguerons cependant deux cas :

- Une langue officielle ou co-officielle d'un état non souverain est la même que celle de l'état souverain dont il dépend. Les îles des Antilles, de l'océan Indien ou du Pacifique dépendant de la France, du Royaume Uni, des Etats Unis, de la Nouvelle Zélande, de l'Australie ou des Pays-Bas  ont le franèais, l'anglais ou le néerlandais comme langue officielle ou co-officielle. Le Groenland, Gibraltar sont dans une situation similaire. Ce statut correspond le plus souvent non pas à l'importance de la langue dans le pays mais à une commodité administrative : on ne parle pas beaucoup anglais aux Samoa américaines mais plutôt samoan, de même le gilbertin est parlé à Kiribati, le chamorro aux îles Mariannes, le Marshallais aux îles Marshall, le créole à la Guadeloupe et à la Martinique, le papiamento aux Antilles néerlandaises. Nous ne comptabiliserons pas ces situations et considérerons aussi de la même manière certains cas ambigus de peu d'importance, par exemple : Sainte Hélène, les Falklands ou Saint Pierre et Miquelon, bien qu'aucune langue "indigène" n'y soit opposable à la langue officielle.

- Une langue officielle ou co-officielle d'un état non souverain est différente de la langue de l'état souverain dont il dépend. Le portugais à Macao, l'inuktitut au Groenland, l'anglais à Hong-Kong, le danois au Schleswig-Holstein, le galicien dans le communauté autonome de Galice sont dans cette situation. Ces cas sont comptabilisés.

 

D'autre part nous considérerons ce niveau de statut officiel dans des états non souverains comme inférieur au précédent. Précisons en prenant l'exemple du Groenland, état non souverain, bénéficiant d'un certain niveau d'autonomie politique par rapport au Danemark. Le Groenland a deux langues officielles, le danois et le groenlandais (inuktitut du Groenland). Nous avons expliqué plus haut que le danois, langue officielle de l'état souverain dont dépend le Groenland n'est pas comptabilisé. Considérer l'Inuktitut comme langue officielle de statut équivalent à celle du danois au Danemark nous semble anormal, cette langue est d'usage purement interne et par exemple, il n'existe probablement aucune instance internationale prévoyant des traductions simultanées à partir ou vers l'inuktitut. Nous attribuerons alors aux langues des états non souverains une "valeur" inférieure à celle des états souverains. Ce point sera précisé plus bas.

Il existe une troisième manière de distinguer une ou plusieurs langues parmi toutes celles parlées dans un pays. Les constitutions et les lois linguistiques accordent souvent un statut particulier à telle ou telle langue : langues admises dans les débats parlementaires, dans l'administration, dans les cours de justice ou dans les divers niveaux d'enseignement. Ces lois peuvent correspondre à un état de fait, une réelle volonté de promouvoir certaines langues, un choix politique voire populiste, un refus de choisir ou toute autre raison. Nous qualifierons une langue relevant d'un tel statut de "langue privilégiée". Nous recherchons ici une réelle volonté de promouvoir une langue et essayons d'éviter les déclarations de principe non suivies d'actions. Ceci mérite quelques précisions :

 Les cas dans lesquels quelques langues sont déclarées officielles ou nationales, le Sénégal par exemple (six langues) seront considérés dans cette catégorie. Mais il existe des cas extrêmes comme la Bolivie où l'article 5 de la constitution de 2009 cite nommément trois douzaines de langues, le Vénézuela (2008) qui en cite une quarantaine, ou le Pérou pour lequel l'article 48 de la constitution de 1993 indique dans son troisième alinéa que outre le castillan, le quechua et l'amayra, "les autres langues" sont officielles.

Bolivie :

Artículo 5

I. Son idiomas oficiales del Estado el castellano y todos los idiomas de las naciones y pueblos indígena originario campesinos, que son el aymara, araona, baure, bésiro, canichana, cavineño, cayubaba, chácobo, chimán, ese ejja, guaraní, guarasu’we, guarayu, itonama, leco, machajuyai-kallawaya, machineri, maropa, mojeño-trinitario, mojeño-ignaciano, moré, mosetén, movima, pacawara, puquina, quechua, sirionó, tacana, tapiete, toromona, uru-chipaya, weenhayek, yaminawa, yuki, yuracaré y zamuco

Pérou :

Artículo 48 [1993]

Son idiomas oficiales el castellano y, en las zonas donde predominen, también lo son el quechua, el aimara y las demás lenguas aborígenes, según la ley.

Ces cas extrêmes seront ignorés car ils ne correspondent pas à une réelle politique volontariste de promotion de telle ou telle langue. Par exemple devant une cour de justice bolivienne, les documents présentés doivent être rédigés en espagnol et non dans une des trente six autres langues prétendues officielles, ce qui semble invalider l'article 5 cité plus haut. Précisons cependant que l'article du code de procédure civile date de 1975 et la constitution de 2009.

Parfois le traitement particulier accordé aux langues se réduit à une ville. Citons encore l'université Laval au sujet du Canada : "La législation ne s'applique pas aux municipalités, mais certaines municipalités offrent des services en d'autres langues sur une base ponctuelle. La ville de Fort-Smith est la seule à avoir officiellement déclaré des services multilingues en anglais, en franèais, en chipewyan, en cri et en slavey du Nord."

Et le gouvernement des territoires du Nord Ouest (du Canada), affirme sur son site Internet offrir des services dans onze langues : anglais, franèais, cri, dogrib, chipewyan, slavey du sud, slavey du Nord, gwich'in, inuvialuktun, inuktitut et inuinnaqtun[16]. Sous l'index "Official Languages" ce site Internet propose l'annonce ci-dessous :

Citons un autre exemple de langues officielles au niveau local, il nous vient de la ville de São Gabriel da Cachoeira, dans l'état d'Amazonas au Brésil :

Article 1er

Le portugais est la langue officielle de la République fédérale du Brésil 

Paragraphe unique

Il est établi que la municipalité de Saint-Gabriel de Cachoeira / état d'Amazonas adopte trois langues co-officielles, le nheengatu, le tukano et le baniwa.

Article 2

Le statut de langue co-officielle accordé par le présent article oblige la Municipalité :

 à assurer des services publics de base de participation au public dans les répartitions publiques dans la langue officielle et dans les trois langues co-officielles, à l'oral et à l'écrit. 

 à produire la documentation publique, ainsi que les campagnes publicitaires institutionnelles dans la langue officielle et dans les trois langues co-officielles. 

 à encourager à soutenir l'apprentissage et l'usage des langues co-officielles dans les écoles et dans les moyens de communication.

On notera que par l'article 2 cette municipalité (34000 habitants en 2005) s'impose un certain nombre d'obligations, et qu'il ne s'agit pas ici d'une généreuse déclaration d'intention uniquement formelle mais bien de la reconnaissance de ces trois langues.

Il est difficile d'en arriver à un tel niveau de détail et de recenser toutes les situations particulières dans le monde. Nous ne prétendons donc pas que notre compilation soit exhaustive : l'origine des données se trouve dans les constitutions, les lois linguistiques, les décrets et règlements édictés aux différents niveaux des administrations, et il est difficile de tous les consulter. Cependant cette compilation permet de distinguer des langues qui ont, même à un niveau local, obtenu une certaine reconnaissance de leur importance, de leur "poids".

Une autre source de confusion est l'existence de langues voisines. Ainsi :

Du point de vue du statut, les autorités maliennes ont reconnu 13 langues nationales. L'article 1 du décret 159 PG-RM du 19 juillet 1982 cite les langues suivantes: le bambara (ou bamanankan), le bobo (bomu), le bozo, le dogon (dogo-so), le peul (fulfulde), le soninké (soninke), le songoy (songaï), le sénoufo-minianka (syenara-mamara et le tamasheq (tamalayt). Mais d'autres langues sont également reconnues: le hasanya (arabe), le kasonkan, le madenkan et le maninkakan. Le franèais, quant à lui, bénéficie du statut de langue officielle, mais le bambara sert, dans plusieurs régions, de principale langue véhiculaire. Il n'est pas rare que, dans les villages du Sud, les enfants soient bilingues (langue locale é bambara), voire trilingues. é l’école, le franèais est souvent  enseigné en tant que quatrième langue.

Les problème est ici que selon les données d’Ethnologue, il existe au Mali quatre variétés de bozo, dont trois sont d'importance similaire du point de vue du nombre de locuteurs, quatorze variétés de dogon mais pas de dogon "dogo-so", deux manikakan et trois songaï, quant au madenkan, nous ne le trouvons nulle part. La conséquence de tout ceci est que, comme dans le cas du nombre de locuteurs, il nous faudra admettre un certain degré d'approximation dans nos données.

 

Du point de vue du "poids", nous avons déjà indiqué que nous n'attribuons pas la même valeur aux différents niveaux de langues "officielles, nationales, constitutionnelles, admises, privilégiées".

Nous appliquerons donc les règles suivantes :

a) Nous recenserons indépendamment trois facteurs correspondants aux langues des trois niveaux décrits et les combinerons ensuite en affectant un coefficient 1 aux langues officielles des états souverains, 0.5 à celles des états non souverains et 0.25 aux autres langues distinguées pour quelque raison que ce soit.

b) En ce qui concerne les langues des états souverains nous retiendrons comme donnée brute le nombre d'états souverains dans lesquels la langue est officielle.  Pour le malais par exemple nous en obtenons 4, Bruneï, la Malaisie, l'Indonésie et Singapour.

c) Une langue ne pourra être retenu deux fois dans un même état souverain.

c1) Si dans un même état souverain une langue est citée à deux ou trois niveaux nous ne la retiendrons qu'une fois, au niveau supérieur. Ce cas est très courant dans les états fédéraux. Le hindi officiel en Inde et dans une dizaine d'états de l'union est dans ce cas. Il ne sera retenu qu'une seule fois comme langue officielle de l'Union Indienne.

c2) Si une langue est officielle dans plusieurs états non souverains d'un même état souverain nous ne la retiendrons qu'une seule fois. Le Xhosa, officiel dans quatre états de l'Afrique du Sud, le Zoulou dans trois en sont des exemples, ils ne seront comptabilisés qu'une seule fois chacun, comme langue officielle d'états non souverains.

d)  Si une langue est officielle dans un état souverain et une partie d'un autre elle est retenue pour les deux facteurs. Le swati, officiel au Swaziland et dans la province du Mpumalanga en Afrique du Sud en est un exemple, il sera comptabilisé une fois pour chaque facteur.

 

Classement des langues selon ce critère :

Rang Langue Score
1 anglais 1
2 français 0.505
3 espagnol 0.293
4 portugais 0.12
5 allemand 0.113
6 russe 0.095
7 serbe 0.067
8 italien 0.064
9 mandarin 0.057
10 néerlandais 0.057
11 croate 0.049
12 hongrois 0.046
13 turc 0.046
14 grec 0.042
15 roumain 0.042
16 danois 0.042
17 suédois 0.039
18 tamoul 0.035
19 slovène 0.032
20 polonais 0.032
21 swahili 0.032
22 slovaque 0.032
23 coréen 0.032
24 sotho du sud (sesotho) 0.028
25 dari 0.028
26 ukrainien 0.028
27 bulgare 0.028
28 albanais. gheg 0.025
29 arménien 0.025
30 tchèque 0.025
31 bosniaque 0.025
32 catalan 0.025
33 turkmène 0.025
34 somali 0.025
35 ouzbèque du Nord 0.021
36 swazi 0.021
37 ourdou 0.021
38 bengali 0.021
39 finnois 0.021
40 tigrinya 0.021
41 népalais 0.021
42 kazakh 0.018
43 biélorusse 0.018
44 lithuanien 0.018
45 hébreu 0.018
46 indonésien 0.018
47 ruthène 0.018
48 albanais Tosk 0.018
49 azéri du Nord 0.018
50 afrikaans 0.014
51 mongolien halh (mongolie) 0.014
52 cambodgien central 0.014
53 pashto méridional 0.014
54 sindhi 0.014
55 ndébélé (Zimbabwé) 0.014
56 filipino 0.014
57 haïtien 0.014
58 cinghalais 0.014
59 kirundi 0.014
60 hindi 0.014
61 géorgien 0.014
62 guarani du Paraguay 0.014
63 romani vlax 0.014
64 farsi 0.014
65 norvégien 0.014
66 yué 0.014
67 estonien 0.014
68 vietnamien 0.014
69 macédonien 0.014
70 shona 0.014
71 malgache plateau 0.014
72 letton 0.014
73 thaï 0.014
74 laotien 0.014
75 venda 0.014
76 birman 0.014
77 kinyarwanda 0.014
78 japonais 0.014
79 tadjik 0.014
80 romani des balkans 0.014
81 amharique 0.014
82 afar 0.011
83 soninké 0.011
84 galicien 0.011
85 tswana 0.011
86 tonga (Zambie) 0.011
87 kashmiri 0.007
88 basque 0.007
89 kalanga 0.007
90 tachelhit (Maroc) 0.007
91 oromo. ouest central 0.007
92 haoussa 0.007
93 tibétain khams 0.007
94 oromo de l'Est 0.007
95 gujrarati 0.007
96 santali 0.007
97 oromo borana 0.007
98 sotho du nord (sepedi) 0.007
99 konkani 0.007
100 dogri 0.007
101 gallois 0.007
102 quechua de Puno 0.007
103 peul (Sénégal) 0.007
104 kurde du Nord (Turquie) 0.007
105 occitan 0.007
106 kikongo 0.007
107 tarifit 0.007
108 bodo 0.007
109 marathi 0.007
110 xhosa 0.007
111 panjabi mirpur 0.007
112 meithei 0.007
113 malinké (Sénégal) 0.007
114 assamais 0.007
115 malayalam 0.007
116 aymara central 0.007
117 télougou 0.007
118 igbo 0.007
119 wolof 0.007
120 maithili 0.007
121 yoruba 0.007
122 zhuang. Central Hongshuihe 0.007
123 zhuang yang 0.007
124 zhuang yongbei 0.007
125 zhuang youjiang 0.007
126 zhuang yongnan 0.007
127 zhuang zuojiang 0.007
128 zoulou 0.007
129 tibétain amdo 0.007
130 zhuang guibei 0.007
131 zhuang hongshuihe oriental 0.007
132 zhuang guibian 0.007
133 zhuangz nong 0.007
134 zhuang liujiang 0.007
135 ouzbèque du Sud 0.007
136 panjabi oriental 0.007
137 quechua de Ayacucho 0.007
138 tamazight (Maroc) 0.007
139 quechua de Cuzco 0.007
140 lingala 0.007
141 ouighour 0.007
142 tsonga 0.007
143 balouchi de l'Ouest 0.007
144 tibétain. central 0.007
145 kannada 0.007
146 oriya 0.007
147 ndébélé (Afrique du Sud) 0.007
148 kimbundu 0.004
149 lozi 0.004
150 talish 0.004
151 hassanya 0.004
152 munukutuba 0.004
153 kurde du Sud (Iran) 0.004
154 tamajeq (Niger) 0.004
155 k'iche' central 0.004
156 nyanja 0.004
157 chokwe 0.004
158 umbundu 0.004
159 lunda 0.004
160 bambara 0.004
161 peul de macina (Mali) 0.004
162 luvalé 0.004
163 mongol périphérique (Chine) 0.004
164 bemba (Zambie) 0.004
165 tshiluba 0.004
166 malinke de Kita 0.004
167 dioula 0.004
168 tatar 0.004
169 peul ouest niger 0.004
170 frioulan 0.004
171 lezgi 0.004
172 sérère-sine 0.004
173 avar 0.004
174 sarde logoudorien 0.004
175 senoufo minianka 0.004
176 mòoré 0.004
177 pachto. septentrional 0
178 pangasinan 0
179 pampangan 0
180 kimochi 0
181 lingao 0
182 bouyei 0
183 nyakyusa-ngondé 0
184 lomwe 0
185 sekayu 0
186 mewari 0
187 muong 0
188 malgache masikoro 0
189 malvi 0
190 manyika 0
191 masaba 0
192 mordve-erzya 0
193 mina (Inde) 0
194 maranao 0
195 miri/mishing 0
196 miao xiangxi de l'Est 0
197 mandeali 0
198 minangkabau 0
199 mandingue 0
200 min bei 0
201 manggarai 0
202 mongondow 0
203 môn 0
204 mazanderani 0
205 min nan 0
206 nupe 0
207 nsenga 0
208 nimadi 0
209 thaï du Nord 0
210 nuer 0
211 nung 0
212 runyankore 0
213 nyamwazi 0
214 kigiryama 0
215 kinande 0
216 ngaju 0
217 ndonga 0
218 ndau 0
219 napolitain 0
220 newari 0
221 ngbaka 0
222 nyiha (Tanzanie) 0
223 nias 0
224 créole anglais du Nigéria 0
225 nyoro 0
226 shi 0
227 varadhi-nagpuri 0
228 vasavi 0
229 urhobo 0
230 munda 0
231 mundari 0
232 varli 0
233 vénitien 0
234 makhuwa 0
235 makhuwa shirima 0
236 franconien 0
237 flamand 0
238 Tày (thaï tho) 0
239 malgache tanosy 0
240 tiv 0
241 tigré 0
242 tharu dangaura 0
243 tagalog 0
244 tetela 0
245 kokbarak 0
246 tumbuka 0
247 thaï du Nord Est 0
248 tausug 0
249 tshwa 0
250 wolaytta 0
251 waray-waray 0
252 yangbye 0
253 yao 0
254 kiyaka 0
255 konkomba 0
256 nasu wusa 0
257 maay 0
258 zande 0
259 malais 0
260 maya du Yucatan 0
261 kiyombe 0
262 soga 0
263 pahari 0
264 merwari 0
265 wallon 0
266 wagdi 0
267 vadari 0
268 mewati 0
269 wu 0
270 malgache tsimihety 0
271 malais manado 0
272 mingrélien 0
273 dayak malaïque 0
274 teso 0
275 themné 0
276 ronga 0
277 kiliguru 0
278 domari 0
279 rangpuri 0
280 arakanais 0
281 marwadi 0
282 okinawa 0
283 sicilien 0
284 sadri 0
285 sara (ngambay) 0
286 sasak 0
287 nyaturu 0
288 rohingya 0
289 parauk 0
290 panjabi occidental 0
291 malais de Papouasie 0
292 piémontais 0
293 malais central 0
294 pashto central 0
295 créole français de la Réunion 0
296 qashqai 0
297 quechua. sud bolivien 0
298 quichua de Chimborazo 0
299 torajan-sadan 0
300 cebaara 0
301 shekawati 0
302 souabe 0
303 soussou 0
304 sundanais 0
305 haut-saxon 0
306 sylheti 0
307 malgache tandroy-mahafaly 0
308 tai nüa 0
309 toulou 0
310 tamang de l'Est 0
311 sukuma 0
312 gurage de l'Est 0
313 mambwé-lungu 0
314 shan 0
315 gurage 0
316 sena 0
317 arabe tchadien 0
318 chaouïa (Algérie) 0
319 Thaï du Sud 0
320 songe 0
321 saraiki 0
322 sidamo 0
323 phu thaï 0
324 lugbara 0
325 bugis 0
326 boulou 0
327 batak karo 0
328 batak simalungun 0
329 batak dairi 0
330 batak mandailing 0
331 lubukusu 0
332 chopi 0
333 chiga 0
334 tchéchène 0
335 cebuano 0
336 min dong 0
337 chakma 0
338 béti 0
339 brahui 0
340 banjar 0
341 malgache betsimisaraka du Sud 0
342 kanauji 0
343 edo 0
344 malgache bara 0
345 bissa 0
346 karène pao 0
347 thaï dam 0
348 bakthiari 0
349 breton 0
350 bundeli 0
351 bontoc 0
352 malgache betsimisaraka du Nord 0
353 tchouvache 0
354 chuwabo 0
355 éwé 0
356 éwondo 0
357 emilien-romagnol 0
358 maninka (Guinée) 0
359 zarma 0
360 gedeo 0
361 fang (Guinée équatoriale) 0
362 nobiin 0
363 peul (Nigéria) 0
364 fur 0
365 peul poular (Guinée) 0
366 peul de l'Adamaoua (Cameroun) 0
367 fon 0
368 dimli 0
369 dhundari-marwari 0
370 mia chuanqiandian 0
371 chittagonien 0
372 pu-xian 0
373 capiznon 0
374 jinyu 0
375 kurde central (Irak) 0
376 huizhou 0
377 min zhong 0
378 deccan 0
379 dagari du Sud 0
380 darguine 0
381 dagbani 0
382 yacouba (dan) 0
383 bima 0
384 bhojpuri 0
385 angika 0
386 anang 0
387 alur 0
388 batak angkola 0
389 arabe jordanien 0
390 akan 0
391 agni 0
392 atoni 0
393 arabe nadji 0
394 arabe marocain 0
395 arabe algérien 0
396 arabe soudanais 0
397 arabe syro-libanais 0
398 aja 0
399 aïmak 0
400 arabe. ta'izzi-adeni 0
401 arabe hijazi 0
402 arabe iraquien 0
403 acoli 0
404 abron 0
405 acinais 0
406 arabe omanais 0
407 dangme 0
408 akha 0
409 ahirani 0
410 arabe du golfe 0
411 arabe sa'idi 0
412 arabe tunisien 0
413 arabe égyptien 0
414 asu 0
415 bagheli 0
416 pahari mahasu 0
417 kibena 0
418 betawi 0
419 bicol du centre 0
420 bedawiyet 0
421 haryanvi 0
422 balouchi de l'Est 0
423 bhilali 0
424 bicolano (Albay) 0
425 bhili 0
426 bhatri 0
427 bagri 0
428 baoulé 0
429 balouchi du Sud 0
430 arabe sanaanite 0
431 arabe mésopotamien 0
432 arabe lybien 0
433 agaw awngi 0
434 arabe bédawi 0
435 awadhi 0
436 azéri du Sud 0
437 bashkort 0
438 batak toba 0
439 bai central (Yunnan) 0
440 borgou 0
441 bavarois 0
442 balinais 0
443 ga (Accra) 0
444 gan 0
445 kikuria 0
446 kongo San Salvador 0
447 oshikwanyama 0
448 kituba 0
449 karène sgaw 0
450 kambatta 0
451 khmer du Nord 0
452 kol wadiwara 0
453 lala-bisa 0
454 lendu 0
455 lango 0
456 kenuzi-dongola 0
457 kui 0
458 kishambala 0
459 kurukh 0
460 khasi 0
461 0
462 kumauni 0
463 kachichi 0
464 kaficho 0
465 makondé 0
466 khandeshi 0
467 kikuyu 0
468 kanuri. central 0
469 kinande 0
470 dong du Sud 0
471 karène pwo de l'Est 0
472 kirghize 0
473 li (hlai) 0
474 ligure 0
475 maguindanao 0
476 mangbetu 0
477 mordve-moksha 0
478 malais des moluques du Nord 0
479 makassar 0
480 masai 0
481 mendé 0
482 malais du Kedah 0
483 malais de Makassar 0
484 macua-meetto 0
485 morisyen 0
486 malais de Pattani 0
487 meru 0
488 magahi 0
489 madourais 0
490 lamani/lambadi 0
491 lombard 0
492 laki 0
493 lampung api 0
494 limbourgeois 0
495 lisu 0
496 luri 0
497 luba-shaba 0
498 mizo 0
499 luri du Sud 0
500 luo 0
501 ganda 0
502 aringa 0
503 kabiyé 0
504 kabarde 0
505 Créole anglais de Guyane 0
506 chinois hakka 0
507 gusii 0
508 gourmanchéma 0
509 farefare 0
510 gun 0
511 kiha 0
512 kihavu 0
513 mia qiandong du Nord 0
514 hehe 0
515 hadiyya 0
516 hazara 0
517 haya 0
518 suisse allemand 0
519 garo 0
520 koli katchi 0
521 gujuri 0
522 godwari-marwari 0
523 créole français de la Guadeloupe 0
524 garwhali 0
525 gbabyi (gwari matai) 0
526 gilaki 0
527 gamo-gofa-dawro 0
528 gorontalo 0
529 groningois 0
530 konkani de Goa 0
531 gogo 0
532 gondi du Nord 0
533 hiligaynon 0
534 halabi 0
535 iu mien 0
536 izi-eza-ikwo-mgbo 0
537 isikeri 0
538 ilokano 0
539 nuosu 0
540 ijo 0
541 Créole anglais de la Jamïque 0
542 javanais 0
543 jingpho 0
544 kamba (Kenya) 0
545 kabyle (Algérie) 0
546 juray 0
547 malais jambi 0
548 igala 0
549 ebira 0
550 hindko du nord 0
551 ho 0
552 hani 0
553 chhattisgarhi 0
554 miao qiandong du Sud (miao noir) 0
555 hindko du Sud 0
556 hadothi 0
557 hunsriker (Brésil) 0
558 ibanag 0
559 idoma 0
560 iban 0
561 crèole anglais de Hawaï 0
562 chinois xiang 0
563 magar de l'Est 0
Le statut de la langue, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Les termes les plus utilisés

Geek (30,34)
réseaux sociaux (28,32)
communication (25,29)
couchsurfing (24,28)
thriller (23,27)
binge drinking (20,24)
Happy Hour (20,24)
noob (20,24)
réseaux sociaux (20,24)
Feedback (19,23)
garden party (17,21)
peanuts (17,21)
blogueur (16,20)
liker (15,19)
page turner (15,19)
root (15,19)
eReader (14,18)
sibling (14,18)
User centric (13,17)
veganism (13,17)
crowdsourcing (12,16)
Drive (12,16)
Unmanned Aerial Vehicle (12,16)
User generated content (12,16)
as soon as possible (ASAP) (11,15)
COWORKING (11,15)
challenging (10,14)
Community Manager (10,14)
désimlocker (10,14)
greenwashing (10,14)
Leveling (10,14)
Mug (10,14)
Networking (10,14)
open source (10,14)
upcycling (10,14)
cent (9,13)
edit (9,13)
fashionitas (9,13)
FLASHCODE (9,13)
framework (9,13)
mook (9,13)
développement durable (9,13)
back office (8,12)
box office (8,12)
freak (8,12)

WP-Cumulus nécessite Flash Player 9 ou supérieur.

Suggérez vos termes

Saisissez dans le champ ci-dessous le terme étranger que vous souhaitez proposer à la communauté

Poids des langues

Lorsque l'on s'interroge sur l'importance relative des langues, le critère du nombre de locuteurs est toujours le premier à apparaître : quelle est la langue la plus parlée au monde ? Combien de gens parlent cette langue ? etc.
Mais cette approche pose un double problème 
D'une part, le décompte des locuteurs n'est pas une science exacte et les différentes sources disponibles donnent des chiffres différents et ne parviennent pas toujours aux mêmes classements.
Par ailleurs, d'autres facteurs jouent un rôle dans la détermination du "poids" des langues.

Ce baromètre repose sur onze facteurs pour le moment et il est amené à évoluer par l'incorporation de nouveaux facteurs.