Proposez un équivalent français à crowdsourcing16 octobre 2012

Par animateur | Proposez un équivalent en français


Au moment de son apparition, le terme crowdsourcing, souvent traduit par « approvisionnement par les foules », semblait renvoyer à une notion assez floue, véhiculant une idée de partage et de mise en commun de ressources.


Le crowdsourcing, généralement associé à l’idée de mutualisation du savoir (ex. wikipedia) ou à celle de co-création ou de coproduction artistique, est en passe d’évoluer vers des pratiques beaucoup plus variées.


Utilisé par des groupements d’intérêt dans une visée citoyenne, mais aussi par des entreprises voire par des groupes industriels, le crowdsourcing recouvre aujourd’hui des enjeux économiques et sociaux très importants.


En témoigne cet article d’analyse du site internetactu.net
http://www.internetactu.net/2006/06/01/la-montee-du-crowdsourcing/
ou les cas pratiques de crowdsourcing décrits dans celui-ci :
http://www.akostic.com/2009/05/26/crowdsourcing-definition-et-cas-concrets/


Compte tenu des contextes variés dans lesquels se trouve employé le terme crowdsourcing (dont dérive par exemple le terme crowdfunding, « financement participatif »), quel équivalent français proposeriez-vous pour le remplacer ?

VN:F [1.9.7_1111]
Évaluation : 6.5/10
Proposez un équivalent français à crowdsourcing, 6.5 out of 10 based on 11 ratings


20 commentaires à “Proposez un équivalent français à crowdsourcing”



  1. animateur dit :
    7 janvier 2015 à 17 h 32 min

    Bonjour et merci à tous pour vos nombreux commentaires. Le terme retenu par la commission générale est : production participative
    Découvrez la fiche complète sur FranceTerme :
    http://www.culture.fr/franceterme/result?francetermeSearchTerme=crowd+sourcing&francetermeSearchDomaine=0&francetermeSearchSubmit=rechercher&action=search

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  2. florentis dit :
    3 octobre 2013 à 12 h 28 min

    On peut encore exhumer deux mots latins de même origine :
    turba : la foule.
    turbo : tourbillon, tournoiement.

    avec ce qui est ci-dessus, en composition :
    turboscription (écriture d’un wiki),
    turbalescence (alimentation d’info par tous)

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -1
  3. florentis dit :
    19 juin 2013 à 12 h 38 min

    Cela fait partie de la mode de « conscription » sur internet : tous les internautes sont appelé à compléter les sites en y écrivant. « conscribere » signifiant en latin « écrire ensemble » et « conscriptio » caractérisant ce qui est écrit ensemble, on peut donc désigner le « crowdsourcing » par le terme de « conscription ».
    .
    Le préfixe « crowd » peut simplement être substitué par le préfixe « co(n) ».
    .
    Pour ce qui est de « sourcing », il y a derrière l’idée de se nourrir, d’alimenter.
    .
    nourrir vient du latin « nutrire », composé avec le préfixe co-, cela donne donc « conutrir » pour le verbe et « conutrition » pour l’action.
    .
    Un autre verbe latin est « alere, et composé avec le préfixe co-, cela donne « coaler » pour le verbe et « coalance » (ou « coalimentation ») pour l’action,
    .
    Un dérivé de « alere » est « alescere », et composé avec le préfixe co-, cela donne « coalescer » pour le verbe et donc « coalescence » pour l’action.
    .
    le « crowdsourcing » relève donc de la « conscription » (de site internet, d’avis,..etc), de la « coalescence » (d’idées, d’informations, d’avis), de la « conutrition »(d’un site par des internautes), d’une « coalance » ou d’une « coalimentation » (en information par les internautes),…etc

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  4. PasswordOne dit :
    24 janvier 2013 à 0 h 28 min

    Je propose : collaboralisation comme l’Outsourcing et son
    Externalisation.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  5. kisame dit :
    25 novembre 2012 à 12 h 06 min

    Bonjour,

    Personnellement, je pense qu’il serait intéressant d’intégrer le mot source dans le mot ou l’expression qu’on va créer.
    J’ai pensé à plusieurs termes ou expressions:
    -la source-cription ou sourcecription => ça vient de l’assiociation du terme source et du terme souscrire qui signifie en même temps adhérer/donner son consentement mais en même temps « S’engager à payer une somme déterminée pour une entreprise commune », « S’engager à payer une somme d’argent en contrepartie d’un service, de l’acquisition d’une publication, etc », « Faire l’acquisition de titres, d’obligations moyennant une certaine somme d’argent » , comme indiqué sur ce site : http://www.mediadico.com/dictionnaire/definition/souscrire
    En somme, le terme souscrire englobe les différentes utilisations du terme crowdsourcing.

    On pourrait aussi utiliser d’autres expressions comme:
    -source contribution
    -source collaboration
    -source participation

    Voilà ma modeste sourcecription :)

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -1
  6. epitre dit :
    21 novembre 2012 à 22 h 22 min

    moi, je dirai masseproduction ou massecollaboration ou massefinancement, etc…
    j’avoue, j’aime beaucoup l’idée de pouvoir coller des mots pour en faire des nouveaux.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
    • cfoucher dit :
      22 novembre 2012 à 18 h 56 min

      Pas mal, ces propositions de mots accolés. On pourrait même imaginer, à l’image de courriel qui représente courrier + électronique, masseprode, massecole et massefine.

      VN:F [1.9.7_1111]
      Note : 0
  7. ddurand dit :
    9 novembre 2012 à 15 h 32 min

    Au Canada, nos deux principales banques de terminologie (Grand dictionnaire terminologique et Termium, toutes les deux gratuites) recommandent externalisation ouverte. Les travaux sont menés par des terminologues agréés. C’est d’ailleurs ce que tous les langagiers au gouvernement du Canada (dont moi, traductrice-réviseure) et au gouvernement du Québec utiliseraient. Merci!

    Voici la définition du GDT :
    externalisation ouverte Domaines informatique > Internet

    entreprise

    gestion
    Auteur Office québécois de la langue française, 2010
    Définition

    Pratique qui consiste pour une organisation à externaliser une activité, par l’entremise d’un site Web, en faisant appel à la créativité, à l’intelligence et au savoir-faire de la communauté des internautes, pour créer du contenu, développer une idée, résoudre un problème ou réaliser un projet innovant, et ce, à moindre coût.

    Pratique qui consiste pour une organisation à externaliser une activité, par l’entremise d’un site Web, en faisant appel à la créativité, à l’intelligence et au savoir-faire de la communauté des internautes, pour créer du contenu, développer une idée, résoudre un problème ou réaliser un projet innovant, et ce, à moindre coût.
    Notes
    L’externalisation ouverte est associée à l’idée d’une mise en commun de l’intelligence collective. Elle s’appuie sur l’exploitation directe du potentiel d’innovation de la communauté des internautes, qui constitue un immense réservoir d’amateurs éclairés et de spécialistes compétents pour un domaine donné.

    L’externalisation ouverte est associée à l’idée d’une mise en commun de l’intelligence collective. Elle s’appuie sur l’exploitation directe du potentiel d’innovation de la communauté des internautes, qui constitue un immense réservoir d’amateurs éclairés et de spécialistes compétents pour un domaine donné.
    Terme privilégié

    externalisation ouverte n. f.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -1
  8. Olivier91 dit :
    7 novembre 2012 à 16 h 34 min

    J’hésite entre plusieurs termes : « production collective » ;
    « producteur collectif « 

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -1
  9. thomas dit :
    7 novembre 2012 à 9 h 06 min

    Voici quelques idées:

    • COLLABORAT: même consonne que ‘prolétariat’, abrégé de ‘collaboration’
    • ÉPARTISSEMENT: restauration d’un terme pour ce nouveau sens, où on répand le travaille, adjectif possible (‘travail éparti’)
    • MISE AU PEUPLE

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : +1
    • Mazarin75 dit :
      24 novembre 2012 à 20 h 41 min

      « Collaborat », la suggestion de Thomas, est simple, facile à comprendre et conserve le sens ouvert de son équivalent anglophone. Les trop longues terminologies proposées sont trop souvent remplacées par leur version originale anglophone dans le langage courant. La raison est simple : ils sont courts, ne contiennent que quelques syllabes, et leur impact sonore (presque musical) est fort. « Production participative » ou « production collaborative » ne fait pas le poids contre un « crowdsourcing » accrocheur !

      VN:F [1.9.7_1111]
      Note : +1
      • thomas dit :
        25 novembre 2012 à 15 h 53 min

        Merci pour votre soutien à la suggestion COLLABORAT. J’avais oublié de mentionner que le suffixe -AT se trouve dans d’autres mots comme «partenariat» ou «artisanat» pour décrire le domaine où une activité est exercée.

        VN:F [1.9.7_1111]
        Note : +2
  10. Nady33 dit :
    7 novembre 2012 à 8 h 58 min

    Pour rester cohérent avec le terme « financement participatif », je serais aussi plutôt pour « production participative ».

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : +3
  11. cfoucher dit :
    6 novembre 2012 à 15 h 56 min

    Je vote pour « production participative ».
    « Coproduction » me semble adapté, mais pas assez précis.
    Je n’aime pas le pléonasme de « collaboration participative » .

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : +3
  12. DOUGAL dit :
    6 novembre 2012 à 15 h 30 min

    Coproduction (Co variante de con-: avec) voulant dire production collective est intéressant.

    Dans le mot collaboration (con-: avec/laborare: travailler), le mot collectif est presque doublement présent. Le mot semble se suffire à lui-même mais l’idée que l’on va puiser dans une banque de donnée collective n’est pas assez exprimée.

    Le mot « externalisation ouverte » pose un problème par rapport à Crowdsourcing. Avec crowdsourcing on se concentre sur, on se focalise sur, on va de l’extérieur vers l’intérieur, on va à l’origine de, à la source de, on essaye d’amorcer une ressource même si cette source est composée de millions d’êtres humains.Le mot « externalisation » élargit, lui, d’un seul coup et fait donc perdre tout orientation (on part dans tous les sens). Le mot source dans « crowdsourcing » flèche l’endroit, le lieu, le destinataire vers lequel il faut se tourner pour profiter de du potentiel démultiplicateur des multiples informations disponibles.

    Je proposerai donc (res)source collective/collaborative/ externalisée ou (res)sourçage/puisage collectif/collaboratif/externalisé.

     » En économie aussi, le proverbe  » Deux avis valent mieux qu’un » se vérifie tous les jours. Notre société a donc estimé qu’elle pourrait se tourner vers le sourçage/puisage collaboratif pour démultiplier ses capacités de recherche et de développement »

    Dur,dur…

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  13. GTardif dit :
    6 novembre 2012 à 1 h 54 min

    L’OQLF a déjà proposé « externalisation ouverte » en 2010 :

    Définition
    Pratique qui consiste pour une organisation à externaliser une activité, par l’entremise d’un site Web, en faisant appel à la créativité, à l’intelligence et au savoir-faire de la communauté des internautes, pour créer du contenu, développer une idée, résoudre un problème ou réaliser un projet innovant, et ce, à moindre coût.
    Notes
    L’externalisation ouverte est associée à l’idée d’une mise en commun de l’intelligence collective. Elle s’appuie sur l’exploitation directe du potentiel d’innovation de la communauté des internautes, qui constitue un immense réservoir d’amateurs éclairés et de spécialistes compétents pour un domaine donné.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -1
  14. ekoeberle dit :
    5 novembre 2012 à 20 h 17 min

    Pourquoi pas tout simplement coproduction ? Eventuellement production participative …

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : +1
  15. alfredit dit :
    5 novembre 2012 à 19 h 57 min

    j’irai sur publi-quelquechose, peut être publi-source ou publi-documentation.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -2
  16. Cyr0z dit :
    5 novembre 2012 à 19 h 19 min

    Comme traducteur d’anglais, je suis toujours étonné par la richesse de la langue française qui possède déjà très souvent le terme recherché. Dans ce cas, « collaboration » est le terme juste. Simple, efficace, compréhensible.

    Mais, bien entendu, la langue évolue et de plus en plus de nouveaux termes sont introduits afin de préciser le contexte d’un mot récemment importé. Pourtant, il n’est pas toujours nécessaire de réinventer la roue…

    Aussi j’utilise parfois « collaboration participative » dans mes traductions du terme « crowdsourcing ». Pourquoi? Parce que l’adjectif « participatif » s’est imposé pour faire référence au travail collaboratif par internet. On comprend donc très vite de quoi il s’agit. Même si « collaboration participative » peut à priori sonner comme un pléonasme, il ne choque pas et il a mes faveurs en attendant mieux.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : +3
  17. Benjamin dit :
    5 novembre 2012 à 18 h 55 min

    «externalisation participative»
    Ou «externalisation ouverte», comme le propose l’OQLF : http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=45436

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -2

  18.  

Les termes les plus utilisés

Geek (44,32.727272727273)
réseaux sociaux (37,27.954545454545)
grande distribution (34,25.909090909091)
communication (31,23.863636363636)
couchsurfing (29,22.5)
thriller (27,21.136363636364)
noob (26,20.454545454545)
page turner (25,19.772727272727)
Happy Hour (24,19.090909090909)
binge drinking (23,18.409090909091)
Feedback (21,17.045454545455)
garden party (21,17.045454545455)
réseaux sociaux (21,17.045454545455)
peanuts (20,16.363636363636)
skeleton (20,16.363636363636)
gay-friendly (18,15)
bibliothèques (18,15)
sibling (18,15)
cent (17,14.318181818182)
liker (17,14.318181818182)
Slash (\backward slash /forward slash) (17,14.318181818182)
veganism (17,14.318181818182)
as soon as possible (ASAP) (16,13.636363636364)
blogueur (16,13.636363636364)
Drive (16,13.636363636364)
eReader (15,12.954545454545)
root (15,12.954545454545)
crowdsourcing (14,12.272727272727)
Mug (14,12.272727272727)
netlinking (14,12.272727272727)
internet (14,12.272727272727)
internet (14,12.272727272727)
Unmanned Aerial Vehicle (14,12.272727272727)
FLASHCODE (13,11.590909090909)
greenwashing (13,11.590909090909)
User centric (13,11.590909090909)
back office (12,10.909090909091)
challenging (12,10.909090909091)
User generated content (12,10.909090909091)
baby-clash (11,10.227272727273)
informatique (11,10.227272727273)
Community Manager (11,10.227272727273)
COWORKING (11,10.227272727273)
désimlocker (11,10.227272727273)
mansplain - mansplaining (11,10.227272727273)

WP-Cumulus nécessite Flash Player 9 ou supérieur.

Suggérez vos termes

Saisissez dans le champ ci-dessous le terme étranger que vous souhaitez proposer à la communauté

Commentaires récents

26 juillet 2016 endear (verbe anglais)
"Encharmer" une personne / ...
26 juillet 2016 Web scraping
L'amassage web ou amassage ...
25 juillet 2016 Selfie
Mais le mot "selfie" (en to...
25 juillet 2016 Doggy bag
Bonjour, Nous nous somm...
6 mai 2016 Leveling
Je propose course à l'exp...

Dernières suggestions

20 octobre 2015
Mtfr


Kebabier

Commerçant(e) préparant et vendant des kebabs ...

20 octobre 2015
vaissellejetable


street food

La cuisine de rue est la mise en vente de plats, boissons ou aliments dans ...

14 octobre 2015
animateur


Trouvez un équivalent français à freakonomics

Vous aurez beau interroger internet sur le sens de freakonomics, aucune définition formelle ne s’y ...

24 septembre 2015
thomas


biohacking

Activité, souvent informelle ou d'amateur, qui exploite ou modifie la biologie d'un être vivant (y ...

17 septembre 2015
thomas


dislike

Fonction de réseaux sociaux qui permet à l'utilisateur d'afficher son déplaisir à l'égard d'une publication. ...

25 août 2015
thomas


smart data

Les smart data (par opposition aux big data) sont le résultat du raffinement de grosses ...

27 juillet 2015
Ray


data exhaust

les données générées par les internautes, un sous-produit de leur navigation et de leur comportement ...