john19 juin 2013

Par martin dufresne | Suggestions des internautes


  • De quoi s’agit-il ?

homme qui veut acheter un rapport sexuel à une personne prostituée

     
     
  • Des pistes pour se renseigner

- http://onlineslangdictionary.com/meaning-definition-of/john (3e définition: « a patron of a prostitute »)

En français: ! Pourquoi donc t’obéirais-je ? Te crois-tu mon maître ? Ah !

prostitueur, esclave, fils d’esclave ! » (Flaubert, Salammbô, 1860, chap. 6)

     
     
  • Propositions

prostitueur – un terme utilisé déjà par Gustave Flaubert il y a 150 ans

     
     
VN:F [1.9.7_1111]
Évaluation : 4.3/10
john, 4.3 out of 10 based on 3 ratings


9 commentaires à “john”



  1. thomas dit :
    27 juillet 2013 à 21 h 39 min

    JEAN? Ça marche photosemantiquement – même son pour le même sens.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -1
  2. martin dufresne dit :
    25 juillet 2013 à 16 h 56 min

    Mais la prostituée qui parle de « john » ou de « trick » le fait dans un registre hostile, différent de la notion, purement économiste de « client », qui donne aussi l’illusion que la prostituée est une entreprise ou une commerçante dans une transaction qu’elle maîtrise, ce qui n’est vrai que dans une minorité des cas et ne reflète pas l’appropriation du systèeme prostitutionnel. Avec « john », « trick » ou « motté », les femmes désignent ce rapport de force et leur mépris pour ces hommes.
    Finalement, je trouve pour ma part que « micheton », un terme du cru, est sans doute la meilleure solution, avec « prostitueur » pour les applications exigeant un langage plus soutenu.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  3. LeCygne dit :
    24 juillet 2013 à 21 h 33 min

    Pour ce genre d’homme, on dit déjà un « client » en français.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  4. martin dufresne dit :
    22 juillet 2013 à 15 h 45 min

    D’abord, la distinction que vous proposiez le 7 juillet entre « racoleur » et « racolant » n’a rien d’évident: elle susciterait la confusion.
    Ensuite, « john » est, comme « trick », un terme créé par les femmes prostituées et non par les proxénètes – qui parleraient plutôt de « client » ou de « punter » (Royaume-Uni), qui signifie « joueur ».
    Je regrette que vous ne voyiez pas de nuance péjorative à « john »; je vous assure qu’elle existe. « John », c’est, entre autres, le nom générique que se donne l’homme qui veut rester anonyme dans un rapport tarifé (sur un registre d’hôtel, notamment).
    Enfin, si on veut traduire un terme du langage familier, voire argotique, comme l’est « john », inutile de chercher une expression acceptable en langage soutenu.
    Continuons à chercher…

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  5. Anoup dit :
    19 juillet 2013 à 21 h 10 min

    Psychanalyse? J’aurais fait de la psychanalyse à l’insu de mon subconscient? C’est grave, docteur?

    Je suis d’accord que « racolé » n’est pas satisfaisant et innocente un peu trop le consommateur. C’est pourquoi j’ai proposé « racolant » qui se rattache à un terme légal (« racoler ») si on veut en faire un usage légal ou savant.

    Je ne vois pas ce que « john » a de méprisant. C’est un prénom porté par toutes sortes de gens, certains très bien. C’est plutôt un terme neutre inventé par les proxénètes pour parler boutique sans tomber sous le coup de la loi. « Viandard » ou « motté » conviendrait en effet assez bien pour le langage familier, mais pas pour un langage soutenu.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  6. Anoup dit :
    7 juillet 2013 à 12 h 38 min

    Dans le roman, il me semble que Spendius traîne plutôt une réputation d’ancien proxénète.

    Le verbe « racoler » existe déjà dans le sens de « proposer un rapport sexuel payant ». Il suffirait d’un simple changement de suffixe pour décrire les deux versants de l’opération: racoleur/racoleuse pour le ou la prostitué/e, racolant/racolante pour la ou le client/e.

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : 0
  7. Anoup dit :
    6 juillet 2013 à 10 h 01 min

    Micheton. S’il faut un terme de style officiel, puisque le démarchage d’un éventuel micheton s’appelle du « racolage », celui-ci pourrait être un « racolé ».

    VN:F [1.9.7_1111]
    Note : -1
    • martin dufresne dit :
      17 juillet 2013 à 16 h 56 min

      Mais le mot « racolé » supprimerait la fonction active de l’homme dont l’argent détermine l’existence même de la prostitution. Qu’il mate les femmes de sa voiture ou qu’il téléphone à une agence d' »escorts », l’homme racole, il n’est pas racolé, comme le suggère l’idéologie misogyne qui prête aux femmes la seule responsabilité de la prostitution.
      À Québec, les femmes parlent du « motté », pour signifier que ces hommes ont le « motton », le paquet d’argent qui leur accorde un droit de cuissage.

      VN:F [1.9.7_1111]
      Note : 0
    • martin dufresne dit :
      17 juillet 2013 à 17 h 00 min

      Quant à « racolant », l’allusion à la psychanalyse me semble plutôt un gage de confusion.
      Il y a dans « john » une qualité de mépris que les mots « micheton » ou « motté » rendent bien.
      Florence Montreynaud a proposé le terme « viandard » pour mettre l’accent sur le regard que jette l’acheteur sur la « marchandise » étalée sur le trottoir.

      VN:F [1.9.7_1111]
      Note : 0

  8.  

Laissez un commentaire à


Vous devez vous authentifier ou vous inscrire pour publier un commentaire.


Les termes les plus utilisés

Geek (44,32.727272727273)
réseaux sociaux (37,27.954545454545)
grande distribution (34,25.909090909091)
communication (32,24.545454545455)
couchsurfing (31,23.863636363636)
thriller (27,21.136363636364)
noob (26,20.454545454545)
Happy Hour (25,19.772727272727)
page turner (25,19.772727272727)
binge drinking (23,18.409090909091)
Feedback (22,17.727272727273)
garden party (22,17.727272727273)
réseaux sociaux (21,17.045454545455)
gay-friendly (20,16.363636363636)
peanuts (20,16.363636363636)
skeleton (20,16.363636363636)
liker (18,15)
bibliothèques (18,15)
sibling (18,15)
cent (17,14.318181818182)
Slash (\backward slash /forward slash) (17,14.318181818182)
veganism (17,14.318181818182)
as soon as possible (ASAP) (16,13.636363636364)
blogueur (16,13.636363636364)
buzz (16,13.636363636364)
Drive (16,13.636363636364)
internet (16,13.636363636364)
eReader (15,12.954545454545)
root (15,12.954545454545)
crowdsourcing (14,12.272727272727)
Mug (14,12.272727272727)
netlinking (14,12.272727272727)
internet (14,12.272727272727)
Unmanned Aerial Vehicle (14,12.272727272727)
challenging (13,11.590909090909)
FLASHCODE (13,11.590909090909)
greenwashing (13,11.590909090909)
User centric (13,11.590909090909)
back office (12,10.909090909091)
User generated content (12,10.909090909091)
baby-clash (11,10.227272727273)
informatique (11,10.227272727273)
Community Manager (11,10.227272727273)
COWORKING (11,10.227272727273)
désimlocker (11,10.227272727273)

WP-Cumulus nécessite Flash Player 9 ou supérieur.

Suggérez vos termes

Saisissez dans le champ ci-dessous le terme étranger que vous souhaitez proposer à la communauté

Commentaires récents

20 septembre 2017 Proposez un équivalent français à street art
urb'art art urbain Créat...
16 septembre 2017 couchsurfing
Le mot "couche" signifiant ...
16 septembre 2017 street food
nourruture ?
5 septembre 2017 Happy Hour
Pour moi, ça serait "l'heu...
5 juin 2017 Podcaster
J'aime bien la terminaison ...

Dernières suggestions

20 octobre 2015
Mtfr


Kebabier

Commerçant(e) préparant et vendant des kebabs ...

20 octobre 2015
vaissellejetable


street food

La cuisine de rue est la mise en vente de plats, boissons ou aliments dans ...

14 octobre 2015
animateur


Trouvez un équivalent français à freakonomics

Vous aurez beau interroger internet sur le sens de freakonomics, aucune définition formelle ne s’y ...

24 septembre 2015
thomas


biohacking

Activité, souvent informelle ou d'amateur, qui exploite ou modifie la biologie d'un être vivant (y ...

17 septembre 2015
thomas


dislike

Fonction de réseaux sociaux qui permet à l'utilisateur d'afficher son déplaisir à l'égard d'une publication. ...

25 août 2015
thomas


smart data

Les smart data (par opposition aux big data) sont le résultat du raffinement de grosses ...

27 juillet 2015
Ray


data exhaust

les données générées par les internautes, un sous-produit de leur navigation et de leur comportement ...